Tricycle couché

Un vélomobile ?

L’hiver approchait et l’idée de se faire doucher, le corps offert aux intempéries ne m’enchantait pas trop :)

J’ai donc eut envie de transformer le tricycle en vélomobile.

Le "vrai" vélomobile est un peu comme un bobsleigh sur lequel sont fixées des roues. C’est cette coque qui est structurelle. En général le vélomobile est équipé d’amortisseurs et a une forme aérodynamique.

Son surpoids, en général entre 28 et 35 Kg est compensé par cette prise au vent moindre, un développement adapté et la gravité qui crée une inertie lorsque l’engin est lancé. C’est pour ça que certains utilisateurs sur de bonnes routes plates et sans arrêts ( dos d’ane, stops, feux) peuvent rouler avec des moyennes bien supérieures aux tricycles.

PNG - 520.1 ko

Le seul soucis c’est le prix : de 4000 à plus de 10000 Euros !!!
A ce prix là, difficile de rivaliser avec l’automobile d’occasion même en argumentant, comme certains constructeurs le font, sur la possibilité d’amortir son achat au bout de quelques années.

Le vélomobile reste pour l’instant donc un marché de niche et réservé à des gens qui ont les moyens et peuvent se passer des trois autres places et du coffre d’une bonne vieille VW Golf II d’occasion !!

Le tricycle répondait déjà à ce besoin d’un véhicule individuel qui pourrait être plus confortable que le vélo et plus polyvalent pour se déplacer avec ses courses par exemple.

Un seul constructeur à mon sens tente de réduire les coûts de fabrications de leur vélomobile c’est l’australien Trisled avec son modèle "Rotovelo"dont la coque est fabriquée en rotomoulage, un procédé assez lourd d’injection de matière plastique bon marché dans un moule rotatif. Ce procédé pour être rentable nécessite de produire en grande quantités.

JPEG - 89.6 ko

L’enjeu pour moi va être pour l’instant de transformer progressivement le tricycle en lui ajoutant un porte-bagage et une coque transparente protectrice.

Il y a deux écoles : la coque intégrale qui reproduit le design d’une automobile en protégeant intégralement le pilote et la coque "bobsleigh" qui laisse sortir que la tête.

Coque intégrale :
  • Avantages : Isolation totale du corps, Volume habitable plus grand.
  • Inconvénients : trop isolé implique de bien gérer les flux d’air pour éviter l’asphyxie et la condensation sur les vitres par grand froid, bruits de fonctionnement et des vibrations accrus par la caisse de résonance de l’habitacle.
Coque bobsleigh
  • Avantages : Meilleure pénétration dans l’air, plus léger, plus de visibilité, plus transportable.
  • Inconvénients : La tête à l’air et aux intempéries, véhicule étroit et peu de place pour les bagages.

Pour me décider, je fais un dessin préparatoire :

...et je choisis le design intégral, confort oblige :)

mercredi 20 avril 2016, par Alexandre Korber

Répondre à cet article