Tricycle couché

Premiers tours de roue !

Le moment de vérité !

Hop ! c’est parti ! je sors le tricycle !

Un tour de pâté de maison suffit pour voir les roues avant s’affaisser avec un angle de carrossage démesuré.

De retour à l’atelier, je constate que les pattes de fixation des roues sont tordues :(


Je me décide alors à tout démonter et les remplacer avec des pattes en acier cette fois :

Grave erreur !!! Après quelques heures de bricolage et un malheureux tour de quelques secondes, le trike s’affaisse :


Je reste zen, démonte encore une fois le train avant et décide de renforcer radicalement cette partie avec la plaque d’origine en alu de 5mm, à l’intérieur du tube et une seconde plaque de 8mm en alu en dessous du tube :

BINGO ! ça tient et c’est robuste :)

Après une petite ballade de 5km, je peux enfin savourer cette nouvelle manière de me déplacer !

Seul bug, les deux petits galets en plastique qui tendent la chaîne sont un peu fragiles quand il s’agit de grimper : l’un d’entre-eux a perdu quelques dents. Probable qu’ avec des roues dentées spéciales pour trike, ça ne pose plus de soucis.

A la suite d’un bon stress-test, je constate aussi que les bras arrières se desserrent malgré la présence d’écrous auto-bloquant. C’est du à l’utilisation de tubes de faible épaisseur qui n’autorisent pas d’être trop serrés au risque de les écraser.
Même soucis avec les fixations de freins : il va falloir poser des entretoises pour pouvoir resserrer efficacement tout ça.

Les commandes sont également un peu molles. Il aurait été préférable d’utiliser du tube carré ou du L pour poser les manettes.

En attendant voilà le trike en ce glorieux 11 novembre 2014 :


mercredi 19 novembre 2014, par Alexandre Korber

Répondre à cet article