Tricycle couché

La partie arrière du tricycle avec roue de 26"

Passons à la partie arrière en mode 26".

Pour les précisions originales, c’est dans la section "Rear Frame" du site Tribolt.

Je précise car j’ai dans l’idée de tester ce format de roue et aussi une roue de 20" que l’on retrouve sur la plupart des tricycles de grandes marques.

L’intérêt d’une roue de 26" est que c’est un format courant pour les VTT donc assez facile à trouver et pas cher. Le second intérêt est de pouvoir aussi utiliser un kit de motorisation électrique si j’utilise le tricycle en mode "cargo" avec une remorque car là aussi il y a pleins de roues de 26" déjà équipées de moteur dans le moyeu à moindre coût. Je réserverai l’usage de la roue de 20" pour les trajets légers.

Le design documenté sur le site Tribolt simplifie le changement de format de roue : on commence à fabriquer la fourche arrière pour une roue de 26" et ensuite il n’y a qu’a percer à d’autres endroits et déplacer deux boulons. Bien sur, je ne parle pas ici des complications sur la transmission, le chemin de chaîne sera probablement différent.

J’ai donc récupéré une roue arrière de VTT 26" pour l’instant.
Il faut dans un premier temps réaliser une section verticale du même matériaux que la poutre principale : 50x50x5mm.

Pour évaluer la hauteur de cette section, installez la roue dans la position souhaitée ainsi que l’avant du véhicule. Prenez garde à mettre la poutre principale bien de niveau car si elle penche cela influera sur votre angle de chasse, les 14° entre les deux sections lorsqu’on regarde le tricycle de côté.

Pour la roue de 26", j’ai une section de 20cm de haut. Notez qu’elle est posée sur la poutre principale pour plus de robustesse.

Commencez par un côté en cherchant visuellement la taille des deux tiges de fourche pour que le haut de la fourche horizontale tombe un peu en haut du plus grand pignon en regardant face à la roue et à environ 5mm à l’extérieur de l’axe de la roue vue de haut pour laisser la place à la patte de fixation.

Reproduisez les mêmes pièces de l’autre côté de la roue et découpez des pattes de fixations dans la plaque de 5mm. Arrangez-vous pour les placer visuellement au plus juste et faisant des tranchées d’environ 10mm de diamètre pour que l’axe de la roue s’y loge sans contraintes mécaniques sur les deux fourches.

Au final, ça donne un truc comme ça :

C’est le moment de bien fixer la roue et tester la rigidité de l’ensemble !
Verdict : c’est trop mou !!. Ça supporte une charge verticale correctement mais en latéral, ça se ballade un peu trop.
Une conjonction de plusieurs causes dans mon cas : usage de tubes alu trop fins (< 2mm) pour les fourches mais aussi les tiges filetées trop flexible en 10mm. Je testerai donc avec du 12mm prochainement

Plus qu’a se boire un bon Vitamalt et enchaîner avec un petit épluchage de vélo d’occase (ou récupéré) ;)

jeudi 11 septembre 2014, par Alexandre Korber

Répondre à cet article