Ateliers au Collège Léopold Sédar Senghor à Corbeny

Séance du 12 mai 2014

Les bons outils pour commencer

La salle de travaux pratiques du collège de Corbeny est équipée de 12 postes Lenovo 32bit sous Windows XP.

Pour simplifier l’utilisation de ces ordinateur avec les outils libres que nous allons utiliser, je propose de distribuer à chaque élève, au total 12 clé USB de 8Go sur laquelle sera installé le système Ubuntu 14.04.

Cette clé contiendra également les logiciels libres suivants :

  • OpenScad pour la création de modèles 3d
  • Slic3r pour transformer les modèles de type .stl en fichier .gcode que la RepRap utilise
  • Pronterface, le logiciel de "pilotage" de la RepRap qui permet de tester son fonctionnement et envoyer un fichier .gcode pour fabriquer un objet réel.
  • Meshlab un logiciel de modélisation 3d utilisé ici pour visualiser et vérifier les fichiers .stl
  • Gimp, le logiciel de traitement d’image.
  • Inkscape, logiciel de dessin vectoriel

Préparatifs

Pour créer la première clé usb démarrable sous Ubuntu 14.04, j’utilise le logiciel Unetbootin qui existe aussi pour Windows et Mac OSX. Il permet très simplement de choisir une clé USB préalablement formatée en FAT32 et une image de disque de la dernière version de Ubuntu dans notre cas, je choisi la version 32Bit qui est compatible avec les anciens ordinateurs.

Unetbootin permet également de mémoriser tous les changements du système installé en affectant un espace disque en Mo. Cette option est indispensable pour confectionner un système sur mesure avec les outils de son choix.

Une fois la clé installée (ça prend quelques minutes), il faut la tester et installer tous les logiciels cités précédemment.

Pour éviter de faire cette opération 12 fois de suites, j’utilise ensuite le logiciel "dd" pour cloner la première clé. "dd" est un outil en ligne de commande c’est à dire qu’il est utilisé à travers le terminal sur Ubuntu et les autres Linux et Mac OSX ou le DOS sous Windows.

Il faut dans un premier temps connaitre le chemin physique de la clé usb en faisant dans le terminal :

alex@alex-macmaxi ~ $ df
Filesystem                 1K-blocks      Used  Available Use% Mounted on
/dev/mapper/mint--vg-root  463679288 403589232   36529864  92% /
none                               4         0          4   0% /sys/fs/cgroup
udev                         8155028         4    8155024   1% /dev
tmpfs                        1634516      1288    1633228   1% /run
none                            5120         0       5120   0% /run/lock
none                         8172576      7460    8165116   1% /run/shm
none                          102400        32     102368   1% /run/user
/dev/sdb2                     234153    131718      89943  60% /boot
/dev/sdb1                     191551       121     191431   1% /boot/efi
/dev/md0                  3845328920 950569244 2699421488  27% /media/alex/6b265234-d416-41f2-8a82-556003b65fb2
/dev/sdh1                   30659016   5212064   25446952  18% /media/alex/one

La dernière ligne nous donne "/dev/sdh1" donc il faudra utiliser le disque "/dev/sdh".
La syntaxe pour extraire le contenu de la première clé usb (sur /dev/sdh) vers un fichier nommé "ubuntu-corbeny.dd" sur le bureau d’Alex :

dd if=/dev/sdh of=/home/alex/Bureau/ubuntu-corbeny.dd conv=notrunc

Une fois cette commande entrée, l’outil "dd" ne montrera pas la progression de la copie et pour une clé de 8Go cela peux prendre environ 20 minutes donc soyer patient ;)

Une fois le travail terminé, "dd" cette fois affichera des statistiques de durée. On peux commencer maintenant le travail de clonage du ficher "ubuntu-corbeny.dd" vers les 11 autres clés usb.

Attention, "dd" est un outil "dangereux" car il efface TOTALEMENT le contenu de la destination donc ne confondez pas votre disque dur interne et la clé usb !!

Vous pouvez lancer de multiples occurrences de "dd" dans plusieurs terminaux et brancher plusieurs clés usb pour accélérer le processus et si vous êtes sur de vous :)

dd if=/home/alex/Bureau/ubuntu-corbeny.dd of="le chemin de la clé de destination" conv=notrunc

Sur le terrain : on commence à utiliser Ubuntu et OpenScad

Une fois sur place au collège de Corbeny, on constate que sur les 12 clés préparées, il y en a deux qui ne démarrent pas à cause de problèmes de fichiers corrompus. Ça permet de montrer que les clés usb comme les cartes SD ne sont pas des supports extrêmements fiables. Il faut donc éviter de garder des données sensibles dessus et sauvegarder régulièrement son travail sur un autre support.

Lundi 12 mai, les élèves branchent les clés usb et après avoir réglé les ordinateurs pour qu’ils démarrent sur usb par défaut (via le BIOS, touche entrée au démarrage), chacun découvre et s’approprie rapidement Ubuntu en changeant son fond d’écran et en saisissant son nom d’utilisateur (mot de passe par défaut : "motdepass").

On commence ensuite la découverte de OpenScad le logiciel de création 3d.
La prise en main est un peu spéciale au début car pour créer un objet 3d il faut le "décrire" en texte, voir la documentation et l’anti-seche.

lundi 9 juin 2014, par Alexandre Korber

Répondre à cet article