| 1 | ... | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 |

Mutation imminente !

Après plus de 9h d’impression, la RepStrap a produit toute les pièces en plastique d’une extrudeuse de type "Wade".

Les sources sont ici :

Un petit soucis lors de l’impression du bloc : au bout de 3h, hop ! ça gondole !! (voir les images)

Heureusement les déformations n’empechent pas son utilisation.

La plaque chauffante était réglée sur environ 110-120°C. Il semble que ça ne soit pas assez.

Intéret de cet extrudeuse : utilisation d’un moteur pas à pas qui évite l’inertie et permet une plus grande précision et un plus grand débit par rapport au moteur à courant continu (2t/min = extrusion à environ 5mm/s) utilisé.

Evidement la seconde mutation consistera à échanger les tiges filetés contre des couroies et des poulies pour accélérer les mouvements x et y (feedrate dans skeinforge)et pouvoir ainsi augmenter en proportion le débit d’extrusion (flowrate).

Ci-joint, mes réglages sur skeinforge/replicatorg0017 pour une buse de 0,8mm :

Profil Skeinforge-replicatorg0017

lundi 16 août 2010, par Alexandre Korber

Travaux d'installation à l'Electrolab

Une première réunion a eu lieu dans les locaux de l’Electrolab, une antenne du /tmp/lab à Nanterre orienté fabrication, électronique, mécanique et plus si affinité dans un pur esprit hackerspace :-)

Les gros travaux sont presque finis. Reste à commencer la peinture au sol, murs et plafonds, un peu de carrelage et puis viendra le moment d’installer du mobilier.

Appel aux bonnes volontés :

Pour que ce lieu puisse ouvrir en septembre nous avons besoin :

  • De bras pour les travaux de déco : peinture, carrelage, etc..
  • De mobiliers fonctionnels type paillasses de labo et rangements.
  • De canapés pour la zone "conviviale"

Pour plus d’informations, voir sur le site : http://www.electrolab.fr/ et sur irc : #electrolab irc.freenode.net

vendredi 13 août 2010, par Alexandre Korber

Plaque chauffante : ça colle !

Il y a trois semaines, achat intelligent : un fer à défriser Calor série limitée "Élite" qui monte à 185°C pour 19€

J’aurai pu le tester sur le chien des voisins mais j’ai préféré le démonter pour faire une plaque chauffante à pas cher ...

Composition :

- Fer à défriser.
- Pate thermique pour appliquer les deux pannes du fer sur la plaque en alu.
- Plaque d’alu de 5mm 200X100 (avec petit retour en forme de poignée complètement par hasard : chutes)
- Isolant fibre + alu utilisé en plomberie pour souder des tubes sans cramer les plinthes
- Coffrage en contreplaqué.

Budget : env 25€

Ça monte à environ 80-90°C en quelques minutes : nickel !
Complication ensuite lors des premiers tests d’extrusion en ABS : fiasco :

- Sur l’aluminium : ça colle pas
- Sur le cuivre : ça colle plus mais pas assez !
- Sur de l’adhésif "protège fenetre" pour les peintres colle pas non plus.

Je rend visite à Gérard, un reprapper qui produit déjà ses pièces à l’aide de sa RapMan : il me confirme que les transparent estampillés "résiste à la chaleur", du genre pour rétroprojection, pour laser ou pour photocopieurs eux ils collent parfaitement avec le PLA qu’il utilise.

Je teste : Bingo !

Effectivement, ça permet d’avoir une plaque chauffante avec une température relativement basse et un support facile à détacher.

Feuilles utilisées : Transparents Micro Application pour rétroprojecteur 20 feuilles A4 8€ env à la FNAC.

Un premier test donne effectivement une bonne adhérence et la chaleur est suffisante (testé à 90°C) pour éviter le "curl" de l’ABS (anti-curl system : merci Calor !).

dimanche 8 août 2010, par Alexandre Korber

Extrudeuse version 2

Un peu de temps pour faire une seconde extrudeuse avec la buse à 0.5mm que m’avait usiné un collègue.

Même principe que la précédente, la partie "froide" est faite avec un tube d’acier de 6mm fileté des deux côtés et placé entre un radiateur et un petit ventilo.
Le tout est tenu d’une manière inesthétique par du fil d’acier et du ciment réfractaire.

Par contre la partie chaude est inspirée du travail de Nophead en façonnant un cube d’alu massif dans lequel on place une résistance de puissance en verre (les vertes à 4,7Ohms) et une thermistance au plus proche de la buse.

L’intéret est évident : pas de galère de démontage par rapport au fil résistif enrobé de téflon et de silicone.

Reste à tester et faire un nouveau profil dans skeinforge.

dimanche 8 août 2010, par Alexandre Korber

| 1 | ... | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 |

Soutenir par un don