| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 28 |

Le dôme est couvert !

C’est officiel ! le dôme géodésique du collectif Usinette est couvert !

Merci aux camarades qui vivent sur place qui ont eut le courage de poursuivre le chantier ces dernières semaines profitant de moments ensoleillés.

Le dôme a maintenant sa couverture en toile technique et en plastique transparent à sa cime pour faire un puit de lumière. Il y a besoin de quelques retouches pour retendre cette toile lorsque nous pourrons nous procurer les clips en plastique en quantité suffisante. Il y a aussi des zones du bardage en bois brûlé qui demandent un peu d’attention mais globalement le dôme est hors d’eau pour la première fois depuis les presque 6 ans de sa lente naissance :)

Dès que nous pourrons reprendre le chantier un peu plus nombreux, nous devrons hélas refaire en grande partie le sol du dôme, constitué de planches d’OSB qui, depuis le début de chantier, subit les affres de l’humidité berrichonne :/

N’oubliez donc pas de nous soutenir financièrement via notre nouvel outil, Liberapay :

Merci encore de votre aide à toutes et tous durant ces années. C’est pas fini mais nous avons probablement le QG de nos rêve, opérationnel dès l’automne ou des jours plus favorables pour enfin poursuivre nos expérimentations et nos projets toutes et tous ensemble !

lundi 11 mai 2020, par Alexandre Korber

Au confins du réel

Bonjour chers voisines et voisins !

On espère avant toutes choses que vous êtes en bonne santé et que cet événement planétaire ne vous rend pas la vie trop difficile :/

Voici quelques nouvelles du collectif usinette.org en ces temps dystopiques.

Retour au chantier du dôme

André vivant non loin de la Vallée a entrepris avec quelques camarades la reprise de chantier qui était en pause depuis octobre dernier.

Nous avions posé 1/5eme de la toile bleue qui couvre le haut du dôme et posé la structure pour poser une tranche suivante.

Les amis du dôme ont repris il y a deux semaines et ont posé la totalité de la structure portante de la toile !

Voici une petite vidéo de André :

On attends des nouvelles pour la suite.

Ouverture d’un compte sur Liberapay

Étant donné que cet hiver, comme tous les précédents, le malheureux sol du dôme a encore bien pris la flotte. Il est temps malheureusement de le restaurer :/

Pour payer les matériaux, les planches d’OSB et les fournitures, nous auront encore besoin de votre générosité financière.

Pour simplifier les dons à notre asso, nous avons maintenant un compte sur le système Liberapay qui permet les donations échelonnées.

Vous trouverez sur la navigation un nouveau bouton pour accéder directement au formulaire de don :

Nouveau site web Stylo/Dactylo

Le confinement invite à l’introspection lorsque c’est possible. Ma passion pour l’écriture sur machines à écrire m’a fait découvrir pleins de blogs anglo-saxons où les gens s’expriment par ce biais étrange : scanner ou prendre en photo une page d’écriture et l’ajouter jours après jours sur un blog :)

Ça peut paraître paradoxal de ne pas simplement écrire avec son clavier d’ordinateur mais je pense que de se retrouver face à cette page, équipé d’une machine à écrire ou d’un stylo et encore plus simplement, écrire, ça change complètement la manière d’écrire.

Du coups, ne trouvant pas l’équivalent en langue française, j’ai décidé de proposer ce site où vous pourrez envoyer une seule page et je la publierai dessus.

C’est juste à côté : https://usinette.org/stylo-dactylo

En vous souhaitant à toutes et tous tout le courage pour supporter cette étrange période !

mercredi 29 avril 2020, par Alexandre Korber

Usinette.org dans la revue (Re)bonds !

La revue Rebonds.net a invité l’équipe d’Usinette à parler de technologies, de techniques, de l’expression écrite, des machines à écrire, à penser, à fabriquer, le tout sous notre dôme géodésique à la Vallée d’Humbligny et au hacklab /tmp/lab à Choisy-le-Roi.

lundi 25 novembre 2019, par Alexandre Korber

Dernière étape de couverture du dôme : tendre la toile : 1/5ème de fait !

Profitant d’une fenêtre de quelques jours de beau temps la semaine du 21 octobre, on décide de commencer la dernière opération qui, on espère mettra le dôme hors d’eau !

Arrivée le mercredi 23, en même temps que la livraison des profilés en aluminium et des baguettes en plastique que nous utiliserons pour fixer et tendre notre toile technique.

André, devenu maître en réparation de triangles se remet dessus et en même temps le reste de l’équipe, Chloé, Paul et moi, commençons à réfléchir à la pose du premier 1/5eme de toile et surtout à comment s’organiser pour fixer les profilés à 4m de haut.

Heureusement, notre échelle de couvreur est modulaire : on divise en deux segments qui permettent d’aller tendre la toile dans l’axe horizontal des deux trapèzes de toile.

Par contre, pour pouvoir tendre verticalement la toile pour la fixer, il a fallut utiliser le baudrier et se positionner "en rappel" sous le trapèze de toile du bas pour ne pas l’abîmer avec les échelles. Utiliser la grande échelle au sol pour passer par le bas était possible mais demandait de la déplacer sans cesse et risquer de tout de même abîmer le bardage et la toile. Utiliser le baudrier n’est pas évident et pas très réconfortant : on est suspendu dans le vide par une simple corde qui a intérêt à être bien fixée !

On s’est demandé comment assurer l’étanchéité des zones où les profilés se croisent. Chloé a trouvé une astuce : découper des disques de toile que nous poserons en dernier au dessus de ces zones et au dessus du tissus. De cette manière, aucun risque de fuite.

Vu la difficulté à tordre les profilés doubles qui sont posés en verticale sur les 5 arêtes "DD", on décide de se satisfaire de sa flexibilité en la posant directement et ainsi lui faire faire une courbe épousant ces 5 verticales.

On décide par contre de tordre à l’avance le profilé simple qui épouse horizontalement le haut du bardage.

Petit contre-temps par contre : Il a fallu poser de nouvelle planches de bardage en haut pour que le trapèze de toile puisse suffisamment recouvrir le bardage. C’est une chose à faire pour les 4 autres sections.

Un truc qui pose aussi un soucis : comment utiliser les échelles de couvreur suspendues par le haut du dôme au fur et à mesure de la pose de la toile ?

On va inévitablement avoir besoin d’une grande échelle pour la suite du chantier et de préférence une échelle qui peut se plier pour épouser la courbe du dôme.

Pour la pose du dernier 5ème, il nous faudra aussi confectionner un vasistas pour simplement pouvoir accéder au toit et poser le plastique transparent sur le pentagone zénithal.

Après trois jours de chantier plutôt intense, on réussit à poser ce premier 1/5ème de toile et André a terminé la réparation des triangles fragiles en haut du dôme. Il est de nouveau robuste et se balader dessus ne pose plus de soucis.

Pour la suite :

  • Dans la continuité des arêtes verticales "DD", il faut terminer de poser de la toile enduite de pâte à bois et poser des tuiles de bois brûlé par dessus comme sur un des côté.
  • Penser à ajouter une planche de bardage en haut pour que la marge soit suffisante sur la toile pour pouvoir la tirer et la tendre vers le bas.
  • Il y a un début de prolifération d’un champignon jaune fluo sur le côté droit de la porte du côté de la serre. J’ai acheté un produit phytosanitaire destiné aux arbres fruitiers que j’ai commencé à badigeonner sur la zone critique. Probable que nous devions traiter le sol entier avant de poser de nouveau de l’OSB par dessus.
  • Il faudra trouver un moyen de poser l’échelle sur la toile sans pour autant l’abîmer.

A suivre rapidement, si un nouveau créneau de temps sec nous laisse le temps de finir cet automne ou cet hiver sans pour autant risquer les glissades ;)

samedi 2 novembre 2019, par Alexandre Korber

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 28 |

Soutenir par un don